Se disputer, c’est (parfois) bon pour notre couple !


La querelle des couple est divisée en deux camps : les super-pour et les archi-contre. Les super-pour tiennent une argumentation imparable : « On se réconcilie sur l’oreiller ! », et les archi-contre préservent la paix sous leur toit. Qui a raison ?

Un couple solide est-il un couple qui se dispute ou qui garde ses reproches pour soi ? Voyons voir…

L’argument contre : se disputer, ça braque le couple

Les partisans du « se disputer, jamais ! » n’aiment pas faire de vagues. Trop risqué, trop plein d’embuches pour se frotter à une querelle qui piquerait là où ça fait mal, se disent-ils. « Qui s’y frotte s’y pique », ça n’est pas pour rien. Après tout, à quoi servirait de se quereller pour un tube de dentifrice mal rebouché ou une phrase soi-disant formulée maladroitement ? Pourtant…

L’argument pour : se disputer, ça stimule le couple

Les tubes de dentifrices mal rebouchés, les phrases formulées “soi-disant” maladroitement révèlent bien davantage que des simples maladresses. Un manque de respect, un défaut d’attention, un mépris de ce que pense le partenaire. À force de laisser couler, les tout petits désagréments se transforment bien vite en torrents de frustrations ! S’il est idiot (et fatigant pour le partenaire) de faire systématiquement une montagne pour un propos interprété de travers, il est très sain de dire ce qu’on ressent… avant que ce ressenti ne dégénère, surtout !

Se disputer ne signifie pas violenter !

Ni verbalement, et certainement pas physiquement. Le problème de nombreux couple, c’est qu’ils associent le terme de « dispute » à celui d’esclandre, de méchanceté sans limite. Stop ! Se disputer ne signifie pas laver son linge sale en famille, mais exposer objectivement, et au moment où le problème surgit, c’est important, ce qui a blessé dans le comportement ou le propos émis par le conjoint. Ceci, je vous invite à le faire en lisant l’article où j’explique comment utiliser la CNV (Communication Non Violente) pour sauver son couple.

Pas de colère, pas de drame

Inutile de jouer la scène du II, au moment où l’héroïne blessée dans son amour-propre décide de boire le ciguë pour en finir avec l’humiliation, nous ne sommes pas dans une tragédie grecque !

Je l’explique au chapitre « Un couple, c’est deux tempéraments », du chapitre 6 de Rendez-moi mon couple ! , la dispute est salvatrice à condition qu’elle soit utilisée à bon escient : pour libérer le problème qui bloque la communication du couple. Vous apprendrez aussi comment certains couples réagissent au cliché : « Se disputer, c’est signe de bonne santé du couple ! »

Respirez longuement, tournez 7 fois votre langue dans votre bouche, et apprenez à distinguer les interprétations des faits. Pour cela, connaître le langage des émotions vous sera bien utile.

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *