Je ne l’attire plus, je veux que ça change!


Quelle est la différence entre un couple fané et un couple d’amoureux  fous ?

Quand Le couple d’amoureux n’envisage de se décoller de l’autre que sous la torture, le couple fané ne se touche plus, se regarde le moins possible, partage au minimum les obligations du quotidien, mais demeure un couple malgré tout. La différence fondamentale de ces deux couples radicalement opposés tient dans un seul mot : l’attirance.

Mais une fois qu’elle a disparu, comment recréer cette l’attirance ? »

Que faire lorsqu’on est en couple et qu’on veut récréer de l’attirance ?

La règle d’or est « Vivre et laisser vivre ».

Faites un exercice : imaginez que vous ayez la capacité d’observer votre couple au quotidien, disons pendant une semaine non stop. Quelles sont les attitudes tue-doucement-l’amour que vous observez chez vous et chez votre partenaire ? Il ne s’agit pas de distribuer les mauvais points, mais plutôt de déceler quels gestes, quels comportements minent progressivement votre couple.

Observons 3 signes de perte d’attirance d’un couple :

1 – La négligence physique

Ne nous leurrons pas, lorsqu’on est attiré par quelqu’un, cette attirance passe d’abord par ce qu’il dégage physiquement.

On a beau parler de la beauté intérieure, il n’empêche qu’à part dans la religion, on tombe rarement amoureux d’un esprit, et c’est sans prendre de grand risque qu’on peut dire que, généralement, les femmes pimpantes plaisent davantage et que les hommes propres et vêtus élégamment on nettement plus de chances de rester les plus beaux du monde aux yeux de leur compagne. Sinon George Clooney aurait été remplacé depuis longtemps par le clodo du coin et on aurait remis au goût du jour la mode du poil aux pattes pour les femmes.

Une apparence physique flatteuse pour votre œil, une odeur agréable à votre nez sont les premiers éléments de l’attirance. On a un corps et il dégage quelque chose, soignons-le !

Comment faire comprendre à votre partenaire que le déodorant n’est pas fait QUE pour les filles ?

Au chapitre 5 de l’e-book Rendez-moi mon couple !, je consacre un paragraphe à « transformer les injonctions en formulations positives »

Plutôt que « Tu pues, c’est une infection ! », préférez « Tu voudrais bien essayer ce stick, ça me donnerait encore plus envie de te mettre tout nu ? » À la place de « Tes fringues, c’est pas possible ! », proposez-lui : « Ça t’irait bien les chemise bucheron, c’est hyper sexy ! »

2 – Le laisser-aller

Mais qu’est-ce que c’est que cette attitude d’ado attardé ! Vous passez toutes soirées avachi dans le canapé, enroulé dans une couverture ? Vous traînez en jogging sous prétexte que « c’est dimanche » ? Pire, vous pétez sous les draps ! Pardon pour la franchise, mais ça, c’est totalement in-ter-dit ! On croit que le partenaire supportera. Peut-être. À moins qu’il ait tellement honte de vivre avec un goret qu’il n’ose jamais vous le dire.

Ça peut faire ricaner, de gêne le plus souvent, mais ce genre d’attitude montre combien vous vous moquez de ce que ressent votre partenaire et tue un couple en très peu de temps.

« C’est pas moi, c’est lui ! »

C’est votre partenaire qui se comporte ainsi et vous ne savez pas comment lui faire comprendre que ça ne peut plus durer ? Ne vous fâchez pas, mais changez de pièce. Dormez dans le canapé du salon. Il s’en moque ? Quittez l’appartement pendant trois jours sans le prévenir ni lui dire où vous êtes, ne répondez pas à ses appels, et quand vous reviendrez, dites-lui franchement que son attitude est intolérable, il devrait avoir compris.

3 – Le regard fuyant

Autant parler à un mur ; il suffit que vous ouvriez la bouche pour qu’il détourne le regard. C’est sûr, ça fait mal. À force de se croiser, on ne prend pas toujours le temps de s’octroyer des « temps d’amour disponible ». Le temps de s’allonger tous les deux dans un canapé et de se raconter des anecdotes… ou pas. Mais le temps de se regarder.

Dans le « Questionnaire de santé du couple », entre autres, j’aborde l’importance des échanges de regards. En effet, savez-vous que pendant une conversation, les couples amoureux passent 75% de leur temps à se regarder dans les yeux ?

« C’est pas moi, c’est lui ! »

Initiez ces regards en le surprenant. Il est assis qui pianote sur son ordi ? Prenez le dans vos bras, et regardez-le profondément pendant 5 secondes. S’il vous dit « Qu’est-ce qu’il y a ? » Répondez « Rien ! Comme ça ! »

Prenez l’exemple de Fatoumata qui, dans l’e-book, saisit le visage de son homme pour le couvrir de rouge à lèvres… et ça finit bien !

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *