Et si on ne se mariait pas ?


C’est oui ou c’est non ?

Ce qui est bien dans la vie, c’est qu’on a toujours le droit d’hésiter. Quand on contracte un prêt à une banque, on  a 7 jours pour se rétracter, quand on achète un vêtement, on a 30 jours pour l’échanger ou se faire rembourser et quand on n’a vraiment pas envie d’aller chez les Duschmoll, on a toujours la solution de prétexter une grippe de dernière minute ou un dossier à rendre pour hier. Y a pas mort d’homme.

Mais dans certaines situations, une fois que c’est ficelé, c’est très compliqué de défaire les nœuds. Par exemple, on ne peut pas échanger ses enfants en magasin si on se retrouve avec un petit blond aux yeux noisettes alors qu’on voulait une petit métisse aux yeux verts. Heureusement.

D’où l’intérêt de bien réfléchir avant de dire « oui », « non » ou « bah chais pas trop ».

Dans la série des situations qui situations qui exigent de ne pas se planter dans la réponse, on a en tête :

  • La bombe atomique
  • Le mariage

Justement, aujourd’hui Rue89 nous fait part de 5 témoignages (4 filles, 1 garçon) de personnes qui ont dit « Non » au moment de se présenter devant l’autel. Ça permet de revenir sur les raisons qui poussent les amants à se réclamer leur main avant de s’unir devant une pièce montée et 300 convives habillés en gris pour les hommes et fuchsia pour les femmes.

Dis-moi oui !

D’où ça vient, ce désir de mariage ? Des couples ou de la société ?

Le fantasme de la robe blanche et de l’Amour éternel

Si de nombreuses femmes reconnaissent vouloir vivre leur rêve de petite fille avec la grande robe blanche et le chignon piqué de perles, l’envie de se déclarer un amour éternel réciproque fait rêver plus que tout ceux qui publient les bans.

Ça fera plaisir à ma famille

Épouser quelqu’un, c’est comme passer la bague au doigt de toute la famille. Quand on a manqué d’une structure familiale, il peut être tentant de s’en créer une nouvelle. En revanche, on peut sentir une certaine pression à dire « Oui » sous le prétexte que le mariage est dans la tradition familiale de sa moitié depuis 100 générations.

Je n’ai jamais su dire non

Ça, c’est embêtant. Parce qu’une fois qu’on a dit oui, difficile de dire :

« Euh en fait, je t’aime mais je me rends compte que j’avais oublié de te dire que je fais une allergie aux dragées, alors je préfère pas finalement. Tu m’en veux pas ? ».

Dire non peut être pris comme un aveu de désamour, alors qu’il est souvent la preuve qu’on n’a pas envie de laisser aller son couple dans la convention du mariage.

Brassens disait « J’ai l’honneur de ne pas te demander ta main », et vous, vous en pensez quoi ?

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *