Témoignage : « Il m’a abandonnée » 3


Dernièrement, j’ai eu une séance avec une consultante qui m’a avouée être « à ramasser à la petite cuillère ». Après plus de 2 ans de bonheur intense – et réciproque -, elle se retrouve seule du jour au lendemain sans le moindre mot. Ni « adieu », ni « pardon », rien.

Que s’est t-il passé dans la tête de son ex pour fuir comme ça ? Et surtout, comment l’aider à se remettre de cet abandon ?

« On ne se disputait jamais »

C’est souvent un propos que j’entends. Quand je demande « comment se passait votre relation ? », on me répond souvent cette phrase : « On s’entendait bien, on ne se disputait jamais ». Or, ne jamais se disputer n’est pas la garantie d’une entente parfaite, loin de là. Ce serait plutôt la preuve que le couple intériorise ses frustrations.

Il y a une différence entre se disputer et reprocher

Le couple a besoin de dire ce qu’il ressent, sinon il risque d’entrer dans une spirale de non-dits, puis de reproches.

Si on appelle communément cette attitude « la dispute », il faut bien préciser que se disputer a pour vertu d’exprimer ce qu’on ressent. On dit « je » (« J’ai l’impression que ceci… Je trouve que… »), pas « tu » (« Tu as fais ceci… Tu as dit cela »).

Lorsqu’on se dispute, on ne doit jamais blesser son partenaire, mais plutôt chercher à savoir comment on peut lui dire exactement ce qu’on ressent, sans lui faire du mal, ni faire du mal à notre couple.

Jamais d’injures, toujours du respect

Si s’injurier est totalement à proscrire lorsque l’on a des choses à se dire à deux, se disputer, du moins débattre, montre que chacun défend ses opinions. C’est nécessaire de continuer à prouver qu’on est un individu avec des points de vue qui valent la peine d’être entendus, même si ça passe par la querelle.

En revanche, il faut toujours respecter l’avis de votre partenaire. Autant que lui ou elle doit respecter le vôtre. Du moment qu’on se respecte, on peut aller très loin dans le débat. Dans ce cas, la dispute est très saine : elle fait grandir le couple.

Alors pourquoi ce couple qui s’entendait si bien aux dires d’Aline (les prénoms ont été changés) a-t-il été rompu sans un mot ?

Le nœud du problème

En creusant un peu leur histoire, j’ai compris que le problème était précisément l’absence d’expression des émotions négatives.

Au début de leur relation, comme pour la plupart des couples, Stéphane et Aline ne partageaient que des bons moments. L’amour qu’ils nourrissaient l’un pour l’autre suffisait à couvrir les petites frustrations qu’ils pouvaient ressentir, mais qu’ils ne disaient surtout pas, de peur d’affaiblir leur sentiment réciproque. Ils sont restés sur ce mode superficiel pendant presque 2 ans, à ne partager que des bons moments, à éviter les conflits, les désaccords, à minimiser les problèmes…

Jusqu’à ce qu’un drame survienne.

L’accident

Un jour, Aline apprend la mort d’un proche dans un accident de voiture. C’est là que tout bascule dans sa relation avec son partenaire. À l’annonce de la nouvelle, elle est désemparée et réclame une attention toute particulière, et légitime, de la part de son homme. Il s’exécute, mais se montre irrespectueux, cynique et se paie le luxe de faire de l’humour noir dans cette situation qui réclame empathie et affection. Elle reste sans voix. Ne sachant que choisir entre l’envie de hurler sa rage et la peur de perdre son homme si elle cède à la colère. Finalement, elle se tait. Il la dépose chez elle, toute seule. Elle encaisse la perte de son ami, plus l’attitude désinvolte de son compagnon, mais ne dit rien.

Comme toujours, elle continue de tout garder pour elle, et il s’enferme dans sa carapace. Leur relation continue quelques semaines sur des faux-semblants, des mensonges, des non-dits, chacun fait croire à l’autre que tout va bien entre eux, mais ils ne parleront plus jamais de leur ressentis réciproques. Il ne l’accompagnera pas aux obsèques ni ne s’excusera. Elle ne lui reprochera pas.

Un soir, après un dîner évidemment sans heurt, Stéphane part et n’a jamais réapparu depuis.

Le silence a eu raison de leur relation.

Se reconstruire après un abandon

Le plus étrange, c’est qu’elle ne m’a pas consultée pour « récupérer » Stéphane mais parce qu’elle était en train de mettre en péril son couple actuel… À cause de sa tendance à masquer ses émotions négatives.

C’est en lui posant la question « C’est dans votre habitude de masquer vos émotions ? » qu’elle ma racontée sa triste histoire précédente.

Mes conseils de coach

1° : Exprimez-vous avec exactitude.

Apprenez à dire vos émotions telles que vous les ressentez. Il existe une phrase magique pour ça dont je parle dans mon livre « Rendez-moi mon couple ! », elle s’articule en 2 temps :

> 1er temps : « Quand tu… / Je me sens… / Parce que… » 

Par exemple : : « Quand tu prends ton téléphone pour répondre à un sms alors que je suis en train de te parler, je me sens inexistante parce que ce sms me donne l’impression que tout ce qui vient de l’extérieur est toujours plus important que moi »

> 2ème temps : « Je ne dis pas que tu le fais exprès, mais c’est comme ça que je le ressens. »

Cette deuxième partie de phrase a la vertu de déculpabiliser votre interlocuteur. Effet assuré. Vous pouvez maintenant débattre sans vous disputer.

2° : Arrêtez l’ironie !

Quand vous dites

« J’adore quand tu réponds à tes sms quand je te raconte ma vie ! »,

votre partenaire comprend :

« Il/Elle ne voit pas d’inconvénient à ce que je réponde à mes sms quand elle/il me raconte sa vie »

Et voilà comment naissent les frustrations…

Il vous est arrivé quelque chose de similaire ? Vous avez envie de réagir (en 10 lignes max !) N’hésitez pas à intervenir ou m’envoyer un court email.

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Témoignage : « Il m’a abandonnée »

  • Oregon

    Bonjour, Votre avis me serait vraiment utile et presque « vital » même.
    Mariée et mère de famille, j’arrive à la cinquantaine. Je travaille avec mon mari mais je ne suis pas salariée. Mon mari étant souvent absent pour des activités professionnelles ou autres, je me suis battue pour l’éducation de mes enfants et pour la tenue administrative de l’entreprise de mon mari, seule. Je croyais avoir épousé un mari idéal, je l’aimais comme une folle, je lui faisais confiance et me disais qu’il travaillait beaucoup donc il avait droit à s’échapper aussi.
    Il rentrait souvent tard car ses amis étaient précieux pour lui. Nous avons souvent eu des disputes à cause de ses absences répétées, et longues surtout. Comme il rentrait tard (la nuit ou en journée) et comme il était indépendant, ces heures devaient être rattrapées pour que son travail soit fait. A mon détriment ! Oui à mon détriment car non seulement il s’absentait souvent, mais en plus, on ne se voyait plus, il travaillait ou il dormait ! Il n’a jamais voulu comprendre et a préféré m’accuser que je le considérais comme un objet !!! Plusieurs années ont passé et je n’ai jamais rien dit.
    J’ai fini par retrouver un travail à temps partiel, pour m’aérer la tête et pour ne plus être seule, pour avoir un contact humain simplement. Il n’a pas accepté et s’est mis à boire, beaucoup. Sa réponse : « Je bois à cause de toi, car tu me reproches mes rentrées tardives ». En on découlé des violentes disputes, et beaucoup de violences verbales…. j’ai arrêté mon job pour le bien de mes enfants avant tout, et pour préserver mon couple !
    Deux ans plus tard, je découvre qu’il s’était abonné à des sites porno, horreur ! Je lui ai dit ma souffrance, j’en ai pleuré, j’avais tellement mal. Résultat il a dormi pendant 3 mois sur le canapé, et n’a jamais voulu rien parlé. Sa réponse : « C’est à cause de toi, tu t’es refusée à moi un soir… ». J’ai fini par me dire que ce n’était que des photos et j’ai pardonné.
    Un an après cet épisode de sites, je découvre qu’il continuait à mater ces photos et qu’il était allé encore plus loin, il téléphonait à des prostitués, et ça durait déjà depuis environ 2 ans. Je vous laisse imaginer ma douleur, l’humiliation que j’ai ressentie, les questions qui fusaient dans ma tête… le monde s’est écroulé devant mes yeux. Je lui ai posé pleins de questions, je voulais savoir pourquoi. Il a d’abord tout nié, m’a traité de tous les noms, s’est énervé violemment… Sa seule réponse « C’est à cause de toi, on ne partage plus rien ».
    Pendant plusieurs mois, j’ai été incapable de parler, j’ai perdu 10 kg, je survivais pour mes enfants, incapable de décider quoi que ce soit, de réagir d’un quelconque façon. Comme il est impossible de parler avec lui car il se fâche et prend la fuite, car il m’accuse encore et encore sans ne jamais prendre ses responsabilités, j’ai écrit plusieurs lettres pour lui expliquer mon ressenti, pour lui poser des questions, pour lui dire que je pouvais pardonner mais à la condition de savoir toute la vérité. Il n’a jamais répondu…
    Deux ans se sont écoulés et on vit comme des colocataires. Il croit avoir gagné car la boniche est toujours à la maison. Je n’ai plus confiance, tout est sujet à des doutes horribles. Il se permet de cacher et de trier ce qu’il dit ou non, il ne me défend jamais face à des situations blessantes, il me critique ouvertement devant mes enfants, jamais de reconnaissance ou de merci, jamais d’excuses. Je vous passe les détails…
    Je fais des offres d’emploi pour une autonomie financière et pour ensuite pouvoir décider de mon avenir, mais toutes sont négatives. Normal, j’ai 50 ans et je n’ai plus été sur le marché du travail depuis plus de 20 ans ! J’aime tellement mes enfants que je ne peux pas imaginer les abandonner, car je sais qu’ils resteront avec leur père, à cause de leur activité professionnelle.
    Je suis punie pour avoir tout accepter et n’avoir jamais oser dire « stop ça suffit ». Maintenant je suis seule, seule.
    J’aimerais tant pouvoir lui écrire une lettre qui le touche, une lettre qui le fasse enfin réfléchir et se remettre en questions…. une lettre différente de celles que je lui déjà écrites si souvent. Est-ce possible ?

    Merci pour vos conseils.

  • diawara

    Voici ce mon ex me dit :
    suis désolé suis brisé Je ne peux pas aimer je te protège en restant ami
    depuis le 20 novembre il met de la distance puis
    silence radio le deuxième. Amitiés quel ami ce comporte ainsi? Je lui est dit que son silence m ‘ est constructif aujourd’hui me rendre indépendante , me fait gagné en assurance

    Le premier silence radio duré 4 mois du jour au lendemain ce premier silence m ‘ a rendu dependente agressive harcelente m ‘ avoura que son ex femme est réapparu ca lui fait quelque chose la rupture est du à l incompatibilte différence d ‘ age il ne sait pas ce qu’ il veut .

    Je te protège en restant ami pour ne pas te faire souffrir son ses derniers mots depuis silence radio. …

  • Ric

    Je suis bien d’accord, la communication est le pilier du couple. La crainte des affrontements est une erreur courante et l’issue est toujours la même, la frustration qui ronge le couple.