Je ne peux pas vivre sans lui – Exercice 1


Envisager sa vie sans celui[1] qu’on aime apparaît comme une torture quand on vit une crise de couple ou qu’on est en pleine séparation. Pourtant, réapprendre vivre seul peut tout changer dans notre vie… en mieux.

Décortiquons l’expression « Je ne peux pas vivre sans lui », que lisons-nous :

1 – J’ai peur de le perdre

Pour avoir bien connu la rupture sous tous ses angles, je comprends fort bien que vous vous sentiez incapable de vivre sans votre amour. Vivre sans lui, c’est comme survivre. Dans une telle période, il m’est arrivé de penser :

« Je suis vivante OK, mais à quoi ça sert si mon cœur est vide ? »,

joyeux programme !

2 – J’ai besoin de lui pour vivre

Biologiquement, pour vivre, on a avant tout besoin de boire et de manger. Mais pour vivre bien, on a, en plus, besoin d’affection. Or, lorsque notre besoin d’affection n’est plus comblé par son fournisseur officiel, on ressent un vide intersidéral. Allô la terre ? Y a-t-il encore quelqu’un qui m’aime dans ce monde sans âme ? Oui, mais l’astronaute qui copilotait notre fusée semble à des années-lumière de nous, même s’il est à un cinquante centimètres, le soir, à la table du dîner… quand il ne l’a pas déjà quittée pour visiter d’autres galaxies.

Pourtant, l’univers n’est pas vide. Il y a bien d’autres vivants : nos parents, nos proches, nos enfants… et tous ceux qui peuplent notre planète et se posent la même question que nous !

3 – « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé »,

Lamartine a dû en manger du râteau, lui aussi.

Tout semble dépeuplé, certes, mais semble seulement. Il suffit de descendre de chez soi pour voir combien le monde abonde (et parfois, on s’en passerait bien de ce grouillement permanent) ! Le monde abonde de gens, mais aussi d’idées… et d’amour. L’amour est partout ! Et on le trouve, pour peu qu’on sache le cueillir là où il pousse et qu’on ne s’embête pas avec les mauvaises herbes.

Alors, de quoi avons-nous peur en réalité ?

J’ai peur d’être seul

Pourtant, le monde vous entoure et vous êtes toujours vivant… pour longtemps j’espère ! Car la vie est une sorcière parfois, mais elle peut vous réserver aussi de bonnes surprises si c’est vous qui les déclenchez. Si je m’en suis sortie après le rouleau-compresseur qui m’a aplatie comme une sole meunière sans beurre, vous le pouvez, c’est certain !

Vous croyez toujours que vous ne pouvez pas vivre sans lui ? J’ai beau vous assurer que si, mais la peur d’être seul vous paralyse.

C’est vrai que dans l’absolu, la perspective d’être seul n’enchante personne. Pourtant, si l’on compare la vie de célibataire à celle de en couple, on se rend compte que les premiers sont rarement si seuls que les seconds le croient. Certains sont même ravis de cocooner une soirée sans personne autour.

La liste de mes peurs et la liste de mes envies

Votre inquiétude n’est donc pas fondée sur une réalité universelle. Non, le célibat n’est pas une torture ! Être seul ne condamne pas à être toujours seul, pour les siècles des siècles, à manger des chips 1er prix devant la lumière diffuse d’un plateau-télé en espérant qu’on viendra vous chercher pour rompre votre désespoir.

En revanche, l’affirmation de ne pouvoir vivre sans lui révèle votre peur d’être seul, et cette peur indique des envies. La première étant celle de vous en sortir sans lui.

Pour cesser de psychoter et trouver une issue à votre angoisse, je vous propose de faire deux listes :

1-    La liste de mes peurs

2-    La liste de mes envies (comme ce merveilleux livre de Grégoire Delacourt)

La liste des envies découle naturellement de celle des peurs. Par exemple :

–       « J’ai peur de me retrouver tout seul »

révèle votre envie d’apprécier la solitude.

–       « J’ai peur de ne plus faire l’amour avec quelqu’un qui m’aime et que j’aime »

révèle votre envie de faire l’amour uniquement avec la bonne personne.

–       « J’ai peur d’être vu comme un perdant »

révèle votre envie d’être admiré des autres parce que vous avez préféré une vie sans votre conjoint qu’une vie sans amour.

À vos crayons !

Faites vos listes en privilégiant votre bien-être, sans penser à votre couple. Vous sentir à nouveau bien dans votre peau est un grand pas en avant dans la reconquête de soi. Vous pensiez reconstruire votre couple sans refaire vos fondations, peut-être ?

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :



[1] Le masculin générique a été choisi pour simplifier la lecture… mais pas de doute, la Planète Couple est peuplée d’hommes et de femmes.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Je ne peux pas vivre sans lui – Exercice

  • celdedk

    Bonjour

    je suis perdu
    Mon ami a annuler nos projet, m’a fait avorter et me quitte en l’espace de 3 semaines..
    Je l’ai connu il y a plus d’un an et demi en pleine dépression il n’a pas tourner la page de son ex femme, je l’ai aider, epaulé ecouté.. et pour en finir aujourd’hui a une ivg que je ne voulais pas juste sous sa contrainte sinon je devais vivre seule ma grossesse et ne pas lui parler de cet enfant.
    J’ai tres mal au coeur car tt arrive en meme temps. il ne me regarde plus , ne me parle plus, il est distant
    comme ci je n’existai plus. il me dit que je trouverai un jour un homme qui m’aimera, mais il n’est pas sur a 100% de son choix de me quitter. il m’aime encore (un peu) et a peur de regrettai.
    il m’a demander de partir et pourtant lorsque je prepare mes affaires il me demande de rester et me mets sous le fait accompli que c’est moi qui a decider de partir alors que pas du tt.
    Je ne sais plus quoi faire ni quoi penser c’est trop dur pour moi tt arrive en meme temps.
    Si vous pouvez m’aider