Comment rencontrer quelqu’un de bien après une rupture ? 3


 

Chercher à rencontrer quelqu’un après une (énième) rupture, c’est normal ! On a envie de cicatriser la douleur de la séparation dans des bras chaleureux… mais attention à ne pas chercher une relation pansement !

Vous avez envie de tirer un trait sur votre ex et vous dites :

« Un clou en chasse un autre ! ».

Ça se défend. Mais si vous tombez sur un clou encore plus rouillé que le précédent, gare à l’infection !

Pour commencer, qui est ce quelqu’un que vous voudriez rencontrer ? Parce que, si vous vous dites que n’importe qui prêt à vous donner de l’affection et de le reconnaissance fera l’affaire, vous risquez de tomber sur… n’importe qui. Et ça ne fera pas l’affaire.

Ma liste de courses

Comme au supermarché, faite votre liste de course et notez ce qui est vraiment important pour vous. En dessous de ça, ne prenez pas !

J’entends très souvent dire :

« Je sais ce que je ne veux pas ! »

C’est déjà bien, mais ça ne suffit pas. Ça vous fera une belle jambe d’avoir un conjoint qui n’est pas alcoolique ou qui n’est pas drogué, mais qui est ennuyeux à mourir et déteste les chats ! Le jour où vous organiserez une fête chez vous, vous serez bien avancé quand vos amis trouveront ses saillies consternantes et que votre chat le soufflera parce qu’il lui aura marché sur la queue !

Je ne suis pas esclave de mon sexe

Ah, la belle idée d’avoir une vie sexuelle libre ! Mais quel intérêt si c’est pour se faire piétiner la liberté par un fieffé crétin qui ne saura pas distinguer le bon vin de l’ivraie ? L’ivraie, c’est quand même une mauvaise herbe ! Vous vous considérez comme une mauvaise herbe, vous ? Non ! Vous, vous êtes une belle plante colorée qui a besoin d’un jardinier hors-pair. S’il n’est même pas fichu de faire pousser une lentille dans un bout de coton, laissez-le filer avec son sécateur 1er prix !

Choisir, c’est renoncer (à la médiocrité, aussi). Avant de vous retrouver devant le rayon plantes rares en compagnie de votre Alain Baraton à vous, il va falloir esquiver un paquet d’empotés.

Moi, je suis quelqu’un de bien

Oui, c’est peut-être un détail, mais n’oubliez pas que 50% du couple, c’est vous. Votre futur partenaire n’est pas votre sauveur, mais votre copilote. Ou votre compagnon, votre ami. Pas votre moitié. L’un sans l’autre, vous n’êtes pas au point mort, mais l’un avec l’autre vous avez envie de faire équipe.

Si vous commencez une futur relation en omettant ce détail d’importance, vous vous apprêtez à vous faire manger tout cru comme le petit pot de beurre du petit chaperon rouge.

L’amour est dans le pré, mais pas seulement !

En face de chez vous, à une pendaison de crémaillère, parmi vos amis Facebook, sur un site de rencontre, à une manif, à attendre ses enfants devant l’école de votre fils, dans une caserne de pompiers, derrière son bureau de prof, penché sur ses tubes à essais, sous le moteur de votre voiture, derrière sa guitare, perché sur le marchepied d’un camion-benne… est-ce que je sais, moi ?

Par contre, ce qui est sûr, c’est qu’il n’est pas planqué sous votre table de salon (à moins que ce soi votre colocataire et qu’il attende la distribution de la galette des Rois). Rien à faire, même si vous le débusquez sur internet, il va falloir sortir de chez vous pour aller le rencontrer.

À mon sens, il y a peu de chances qu’il soit accoudé à un bar (sauf si vous dans votre liste, vous avez coché Aime faire la fête), mais plutôt dans des endroits peuplés qui vous sont familiers : dans les transports, au travail, à une fête de voisins.

J’ai tout essayé pour trouver l’amour… résultat : rien !

Vous avez l’impression d’avoir tout écumé ? Et si vous fréquentiez des lieux qui n’ont aucun rapport avec vos goûts ? Un salon de l’Informatique irait bien à votre esprit rêveur. Sans compter qu’il n’y a pas que des nerds dans l’informatique. Un cours de cuisine pour faire le tri dans vos préjugés féministes. Un cours de mécanique ou de boxe française : il y a plein de filles (je le sais, j’en ai fait) !

Pensez macro : plutôt que de brasser la terre entière, intéressez-vous à qui la fait tourner à deux pas de chez vous. Conseils de quartier, associations (un vivier de célibataires !), AMAP, jardins partagés…

Invitez aussi vos voisins, organisez un vide-grenier chez vous avec thé et petits gâteaux, faites une expo de vos œuvres ! Sortez des préjugés : ne serait-ce que dans votre immeuble, il y a plein de gens bien.

Vous voulez changer de vie et tourner la page ? Il est là votre futur. Souriez-lui en attendant qu’il s’approche.

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Comment rencontrer quelqu’un de bien après une rupture ?