Pourquoi récupérer son ex n’est pas toujours une bonne idée 2


Difficile d’admettre la séparation. Pourtant accepter la réalité permet d’emprunter des chemins plus cohérents avec soi.

Sauver son couple est une épreuve de longue haleine, je le dis souvent aux personnes qui me consultent. J’ai d’ailleurs comparé cette entreprise à une course de fond dans un article précédent. Mais pour aller vers la réconciliation et décrocher le Graal, il faut déjà grimper la première marche : récupérer son ex. Or, est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux parfois rester au sol, les deux pieds bien sur terre ? Souvent, oui.  

Quand celui[1] qu’on aimait a déserté la place, on se retrouve soudain confronté à une urgence : le rattraper à tout prix. Quelques heures après la rupture, c’est comme si tous les voyants passaient au rouge. Alerte maximum !

Qu’ai-je fait pour qu’il me quitte ? Quelle erreur irréparable ai-je commise pour tomber d’aussi haut ?

On se refait le film de la relation, on se demande à quel moment on a pu être mauvais, on s’attribue tous les torts du monde… alors que, seulement quelques jours plus tôt, on trouvait bien quelques défauts agaçants, voire une ou deux tares franchement bloquantes, à cet homme ou cette femme qui faisait de nous deux un couple.

Si, si, admettez-le : votre ex n’était pas parfait.

En-dehors de ses petites manies du quotidien, qui sont largement pardonnables vu qu’on en a tout autant, des traits de sa personnalité se sont télescopés avec vos propres besoins, créant des antagonismes profonds… que vous avez choisi de ne pas voir. Si vous avez besoin de quelqu’un de sécurisant et que vous vivez avec un instable, comment vivrez-vous la relation ? Si vous êtes d’une nature jalouse et que votre partenaire met intentionnellement à l’épreuve votre confiance en soi, ne vous sentirez-vous pas inférieur ? Quand nos besoins ne parviennent pas à répondre aux besoin de l’autre, comment vivre une relation harmonieuse, où l’entente mutuelle et le désir de grandir ensemble sont mis à mal ?

Persévérer dans une relation qui blesse est une erreur. La vie affective ne se limite pas à une seule personne. L’amour n’est pas incarné par un seul être qui nous laisse dans un désert jusqu’à la fin de nos jours ! L’amitié, la solidarité en société, la famille, sont d’autres incarnations de l’amour. Et pas des moindres ! Chaque chose en son temps. Pour se remettre d’une rupture, il faut commencer par appeler la douceur envers soi, et la tendresse envers les autres. Créer, se renouveler, accueillir la bienveillance de chacun, chaque jour : c’est comme ça qu’on sort de la dépendance affective de façon durable. Quand on accepte d’ouvrir ses yeux, on voit bien que l’amour est partout. À commencer en soi.

Un nouvel amour sexué, j’entends par-là un amour profond en couple, prendra son temps pour trouver sa place. C’est vrai, ce nouvel amour ne surviendra peut-être pas juste après celui qu’on pleure aujourd’hui. Et c’est préférable, car pour aimer à nouveau il est indispensable d’avoir fait son deuil de la relation précédente. Sinon, on transfère, mais on n’aime pas vraiment.

Tout se transforme en mieux quand on accepte de lâcher prise.

Prune Quellien

Vous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :


[1] Le masculin générique dans une configuration hétérosexuelle a été choisi pour cet article… mais pas de doute, la Planète Couple est peuplée d’hommes et de femmes de toutes sexualités.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Pourquoi récupérer son ex n’est pas toujours une bonne idée

  • Me

    J’ai lu bon nombre de vos articles et je vous rejoins sur beaucoup de points. La phrase qui je ne me lasse pas de relire et qui me parle beaucoup dans cet article : « Persévérer dans une relation qui blesse est une erreur ». C’est une phrase que j’aurai aimé lire avant d’être envahie aujourd’hui d’une plus grande tristesse et d’une rage aussi contre l’homme qui m’a trahi et contre moi même de ne pas m’être assez écoutée espérant je ne sais quoi. Pourtant maintes fois partie pour échapper à cette relation toxique et à chaque fois rattrapée pour aujourd’hui apprendre que monsieur en a une autre. 10 jours de silence de sa part cela était vraiment inhabituel et ce que je pressentais est arrivé.