Comment renoncer à quelqu’un qu’on aime ? 1


Avoir pour objectif de récupérer son ex en vue de sauver son couple est une chose, savoir renoncer en est une autre. Qu’ai-je à gagner à lui lâcher la main ?

Tout aura été fait pour renouer le dialogue, recréer de l’attirance, comprendre nos erreurs, nos faux pas. On aura laissé passer du temps ou, au contraire, cherché à communiquer sur nos non-dits. On aura exprimé à l’autre « j’accepte la rupture », « la séparation m’a fait comprendre que… », mais rien à faire. Malgré notre changement d’attitude, l’ex ne revient pas. Pire, il[1] tergiverse, nous redonne espoir, mais le cœur n’y est plus. Alors, son hésitation à revenir nous refait tomber dans une peine immense.

Quel est le but de toute cette entreprise finalement ? Être aimé à nouveau, comme avant. Oui, mais à quel prix ? Si seulement l’amour se négociait ! Mais non. Les sentiments sont libres. Il faut voir les choses en face : l’histoire est arrivée à son terme. Il est temps de réapprendre à vivre sans son ex.

Vous avez remarqué ? Dans “Vivre sans son ex”, il y a – tout de même – “vivre”. La vie sans l’ex demeure la vie. La vôtre. Celle que vous aviez avant de le rencontrer. Et peut-être aussi celle que vous avez regretté d’avoir laissé de côté lorsque la vie à deux vous pesait. Il ne faut pas oublier ça : quand les moments d’ennui se succèdent jusqu’à nous faire perdre notre sourire, quand les problèmes du conjoint envahissent les nôtres, quand nos amis s’éloignent parce que nos problèmes de couple ternissent notre relation avec eux, n’est-ce pas le moment de se dire :

« Est-ce qu’il était si bien que ça, cet ex ? » 

En entretien, j’entends très souvent :

« Je ne comprends pas ce qui s’est passé : du jour au lendemain, c’était fini. Alors qu’on s’entendait merveilleusement bien ».

C’est refuser de voir la réalité : si la séparation a effectivement eu lieu du jour au lendemain, elle a couvé bien avant le jour J. Et vous le savez, n’est-ce pas ? Quelque chose a changé dont vous n’avez pas su parler ensemble, ou que vous n’avez pas pu réparer ensemble. Il était alors temps de rompre. Quant à l’entente « si merveilleuse », n’était-ce pas davantage un désir de votre part qu’une réalité ?

C’est vrai que le départ d’un conjoint laisse un vide immense. De en couple on se retrouve célibataire. Et ce nouveau statut nous fait froid dans le dos. Sachant en plus le poids social qui pèse sur les célibataires, on est naturellement amené à penser :

« Combien de temps serai-je seul ? » ; « Vais-je finir ma vie seul ? »

La vraie question ne serait-elle pas plutôt :

« Combien de temps vais-je continuer à me sentir seul… avec cette personne ? » ; « Vais-je finir ma vie seul… en sa compagnie ? » 

J’entends d’ici les réactions que ces questions suscitent :

« Mais, moi j’étais heureux en couple ! Ça n’est pas moi qui ai quitté ! » 

C’est vrai, on ne choisit pas d’être quitté, ça nous tombe dessus comme une enclume. Mais on peut refuser de subir l’humiliation de ne plus être désiré pour ce que l’on est en s’empêchant de reconquérir un ex qui nous blesse par son désamour.

Imaginiez que vous offriez un cadeau qu’on vous refuse, ne vous sentiriez-vous pas offensé ? Là, c’est pareil. Vous avez proposé à votre ex de lui faire un cadeau qui comblerait son besoin d’amour et de reconnaissance, or il n’en a pas voulu. Ou ne s’en est pas senti digne, car il sait qu’il ne peut pas vous offrir le même en retour. Ça n’est pas sa faute, ni la vôtre. C’est la relation qui ne fonctionne pas.

Reprenez votre cadeau et offrez-le vous. Plus tard, vous en ferez un à quelqu’un qui sera digne de le recevoir.

Prune Quellien

Vous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Voir aussi les articles :



[1] Le masculin générique dans une configuration hétérosexuelle a été choisi pour cet article… mais pas de doute, la Planète Couple est peuplée d’hommes et de femmes de toutes sexualités.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Comment renoncer à quelqu’un qu’on aime ?

  • Ginette

    Bonjour Prune, en effet, j’aimerais bien qques conseils !!
    Mon ex m’a quitté il y a 1 an, ne voulais plus de relation de couple, tout simplement. Il voulait reprendre sa vie en main différemment, plus de maison (il a vendu), plus de couple (il est encore célibataire), voulait changer de boulot (il prends une formation dans autre chose). J’en ai déduit que c’était la crise de la quarantaine, je ne peux lui en vouloir, j’ai fait la même chose il y a 10 ans. Mais moi, je n’étais pas prête à ça même si notre relation n’était pas parfaite. Je ne m’y attendais pas du tout ! Aucun enfant ensemble.
    Nous avons continué à nous voir l’année qui a suivi, avons vécu de supers beaux moments, très le fun ensemble, autant pour lui que pour moi. Mais voilà, ça me faisait mal à la longue de n’avoir que cette relation, je l’aime encore. Donc j’ai voulu cesser, et je continue dans cet optique…. mais bon Dieu que c’est difficile ! je m’ennuie de lui. J’ai vécu toute cette année dans le déni en fait ! Espérant au fond…… j’ai eu d’autres copains mais bien sûr au bout de qques semaines j’y mettais fin. Je veux m’en sortir. Comment renoncer et bien vivre sans lui ???
    C’est la 1ere fois que je suis quitté ! Dans mes autres relations (3) c’est moi qui quittait même celle de 25 ans de durée !
    Je trouve ça très difficile. On ne s’écrit plus, plus de téléphone, il n’est pas dans mon réseau social (je lui avait demandé de me bloquer dès le départ pour moins de douleurs) donc…. je ne sais rien de lui. Et je ne m’en défait pas toujours pas……. svp, pouvez-vous m’aider ?
    Merci beaucoup.