Elle ne s’intéresse plus à moi


« Je fais tout pour elle, mais on dirait qu’elle s’en fiche. Elle ne s’investit plus dans la relation, elle me délaisse. Bref, j’ai l’impression de ne plus exister à ses yeux. » Stop ! Remettez les pendules à votre heure.

Petits cadeaux tout simples, attentions charmantes, câlins spontanés, etc. Rien n’y fait : le cortège des preuves d’amour laissent de glace la compagne d’un de mes clients. Comment peut-il s’en sortir ?

Qu’il s’agisse de son histoire à lui ou de la vôtre, quand cette lassitude a-t-elle commencé ? À quel moment le conjoint s’est-il montré moins enthousiaste ? Quand on est en couple, on ne se rend pas toujours compte que des paroles préventives ont été dites, auxquelles on n’a pas vraiment porté attention, mais il y en a eu pourtant. Des réflexions telles que :

« On fait toujours pareil ! » ; « C’est toujours moi qui m’occupe de tout ! » ; « Encore tes parents ? Mais on les a déjà vus la semaine dernière ! » ; « T’as pas envie de sortir entre copains, un peu ? » ; « Pas ce soir, je suis fatigué/e », etc. La liste est, bien sûr, non exhaustive…

Or, certaines personnes (à vrai dire, la majorité) ont bien du mal à dire simplement ce qui les contrarie. Soit parce qu’elles ignorent quels mots choisir pour bien se faire entendre, soit qu’elles craignent que la discussion déclenche une dispute (ce qui revient à reculer pour mieux sauter). Alors, elles gardent leur mécontentement pour elles et se limitent à bouder, pire, elles font comme si tout allait bien, ce qui empêche leur conjoint de comprendre pourquoi elles sont devenues de plus en plus distantes. Or, la bouderie n’a qu’un temps et elle se transforme très vite en reproches, petites phrases ironiques, voire mensonges destinés à éviter le sujet qui fâche.

Bref, elles tournent autour du pot de peur d’assumer leur insatisfaction. Ça se traduit par des remarques telles que :

« Je n’ai pas le temps en ce moment. » ; « Je n’ai pas une minute à moi ! » ; « Ça n’est pas de ta faute, c’est moi. » ; « J’ai beaucoup de travail en ce moment. », etc.

Comment agir quand on est celui (ou celle) qui est délaissé ?

Avant tout, en se rappelant un principe de base : un couple, c’est deux personnes. Lorsque nous nous engageons dans une relation, nous concluons un accord tacite : « Je suis co-responsable, autant que toi, de l’équilibre de notre relation ». Concrètement, ça veut dire quoi ? Que si notre partenaire s’éloigne, c’est aussi qu’on l’a laissé(e) s’éloigner. En laissant d’autres priorités passer avant lui (elle). Et, surtout, trop souvent. À moins que, au contraire, on l’ait nourri(e) d’amour au point qu’il (elle) se soit senti gavé(e). C’est alors de sa responsabilité de le dire, mais s’il (elle) l’a déjà fait et qu’on n’a pas voulu l’entendre, à nous de nous reprendre et de regagner notre autonomie affective.

Mais il y a peut-être d’autres choses qui se cachent derrière ce besoin d’être consolé ?

Prune Quellien

Vous vous reconnaissez dans cet article mais des questions demeurent en suspens concernant votre histoire ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *