Comment (ré)concilier couple et travail ?


« On travaille trop ! » Faut-il choisir entre son couple et son travail ?

Récemment, un homme me parlait de la difficulté que sa femme et lui rencontrent dans leurs engagements professionnels : « Nous sommes tous les deux carriéristes avec des orientations très différentes, donc du coup, on hésite entre notre couple ou notre carrière ».

Quelle est la question qu’ils se posent ? Est-ce « Mon couple est-il un obstacle à mon travail » ou « mon travail est-il un obstacle à mon couple ?

Là est tout le dilemme. Chacun a besoin, pour se sentir épanoui, de se réaliser dans un domaine. Travailler pour le compte d’un tiers ou pour soi-même, se consacrer à l’aboutissement d’un projet, peu importe. Nous avons tous besoin de porter un regard positif sur soi et d’être reconnu socialement, quelle que soit l’activité que nous choisissons. Le travail nous permet d’apporter notre pierre, petite ou grande, à l’édifice. Qui a connu, ou connaît encore, le chômage, sait combien l’absence de travail peut blesser l’amour-propre… en plus de meurtrir le portefeuille, ce qui est très lié. Pas d’argent = pas de pouvoir. Malheureusement, notre société fonctionne comme ça.

En l’occurrence, nos deux amoureux se trouvent face à un choix cornélien :

« Dois-je privilégier mon travail, ce qui nourrira ma propre estime, mais risque d’affaiblir mon couple » ou « dois-je privilégier mon couple, ce qui m’apportera un équilibre affectif, mais risque de ne pas suffire à nourrir ma propre estime » ?

Le risque quand les deux choisissent le travail, c’est d’entrer en compétition. Or, le couple, c’est le lieu de l’intime, là où on lâche prise. On a le droit d’être moins performant, on n’en sera pas mal jugé pour autant.

Dans mon livre, Rendez-moi mon couple !, j’illustre cette triangulation travail-couple-réalisation de soi en parlant d’Arantxa et Ignaci, un couple de catalans qui travaillent chez eux dans le petit bureau qui jouxte leur chambre. Ils sont donc 24h/24 ensemble. Chacun adore son activité et y consacre beaucoup de temps, mais ils ont conjointement décidé que leur priorité, c’était leur couple (et désormais leur famille). Le soir à 18h30, extinction des ordinateurs et hors de question de parler de leurs projets respectifs ! C’est leur engagement : leur réussite professionnelle ne serait pas complète sans leur réussite conjugale, et inversement. Petite précision : ils sont ensemble depuis 14 ans…

Arantxa et Ignasi sont la preuve qu’un couple réussi, c’est l’intérêt du couple conjoint à l’intérêt individuel. Mais qu’au-delà de tout, c’est cet intérêt mutuel qui prime toujours et va nourrir la réussite individuelle.

Alors, quelle est la vraie question derrière l’alibi du travail ? N’est-ce pas davantage une problématique propre au regard que je porte sur moi, qui est liée à mon histoire, et que je dois régler seul plutôt que de la reporter sur mon couple ?

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Voir aussi les articles :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *