Les limites de la communication non violente


La CNV est un mode indispensable de dialogue, ok. Mais quand on est seul à l’utiliser, que faire ?

La CNV : la voie du dialogue sain

À travers de nombreux articles de la catégorie « savoir communiquer », j’explique sur ce site qu’il existe un mode de communication indispensable à un dialogue sain : la CNV (communication non violente). Ce mode repose essentiellement sur deux principes fondamentaux :

1 – Ne jamais dire « TU », qui accuse votre interlocuteur et le braque d’emblée, mais dire « JE », qui vous responsabilise.

2 – Parler de vos propres besoin

Un dialogue de sourds ?

Mais cette manière de s’exprimer a ses limites… S’il existait une méthode miraculeuse pour que les couples se comprennent sans jamais se disputer, ça se saurait ! La limite, c’est que rien n’oblige votre interlocuteur à adopter ce mode non violent. S’il veut vous rendre fou, vous accuser, nier, tourner autour du pot pendant des heures en faisant preuve de mauvaise foi, il peut ! Rien de plus facile. Quel est votre rôle alors, dans ce débat sans fin ? Que devez-vous faire ?

Prenez un instant pour réfléchir à ça. Après avoir été au cœur de nombreuses disputes stériles, que pensez-vous qu’il faudrait faire pour vous faire respecter ? Manifestement, votre conjoint cherche le conflit et refuse d’entendre la voix de la paix. Quelle attitude devez-vous avoir pour que cela cesse ?

Poser ses limites et, surtout, les respecter !

Que se passe-t-il lorsqu’un enfant pousse vos limites ? Vous le sanctionnez quand c’est nécessaire, sans sévérité, et lui disant pourquoi et en précisant que vous ne reviendrez pas sur votre décision. Et vous n’y revenez pas, sinon votre autorité retombe comme un soufflé. Bref, vous le cadrez, ce qui est indispensable pour qu’il se sache en sécurité et plus tard s’épanouisse dans la vie en connaissant les règles qui nous régissent tous.

Certaines personnes adultes ont le même besoin d’être recadrées. Si vous ne le faites pas, vous perdez votre crédibilité et vous les invitez à vous manquer de respect.

« Ça ne me convient pas »

Quelques mots très simples sont beaucoup efficaces qu’un long discours. Dire que la situation ne vous convient pas, exprimer votre refus, donneront probablement un tour plus équitable à votre relation. Essayez, ça change tout.

Prune Quellien

Mini Prune HomeCet article fait écho à votre histoire, mais des questions restent en suspens ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi.

 

Livres et eBooks :

Voir aussi les articles :

Partager cet article