« Je voulais vous dire merci »


Quand, dans la même journée, je reçois un appel téléphonique d’une femme « heureuse comme au premier jour » avec celui qu’elle voulait quitter quelques semaines plus tôt, en plus d’un message plein de gratitude d’un homme que j’ai accompagné pour surmonter sa rupture, je n’ai qu’une envie : dire MERCI à mon tour !

Être coach n’est pas toujours facile. Le terme est tellement englouti sous des tonnes d’a priori et de regards suspicieux qu’il prête à confusion. À qui se fier dans la jungle des faiseurs de rêves ? À celui qui vous garantit le « retour de l’être aimé sous 30 jours, satisfait ou remboursé » ou à celle qui vous garantit seulement que la clé est en vous et qu’elle va vous aider à la trouver ? L’un vous fait rêver et l’autre vous met face à la réalité. C’est moins glamour, mais que voulez-vous ? Une fois les paillettes démaquillées, il faut bien accepter sa nudité.

Parfois, il me vient des doutes, des remises en question. J’ai le désir d’élever au mieux les personnes qui me font confiance. Oui, « élever », pour « concourir à atteindre l’état le plus satisfaisant ». Chacun arrive jusqu’à moi dans un état différent, plus ou moins fort, plus ou moins confiant, plus ou moins prêt à parler et à recevoir un retour. Chacun fait de son mieux avec ce qu’il est. Chacun ou chacune. Suivez mon regard… Mais lorsque je reçois ces généreux messages, je me dis que rien n’est mieux que contribuer au bonheur des autres.

Merci, merci.

Prune QUELLIEN

 

Vous avez besoin d’un peu de soutient ? Quelque soit le lieu où vous vivez, vous pouvez prendre rendez-vous pour une séance par Skype, téléphone ou à mon cabinet à Paris.

 

 

 

 

Liens utiles :

Voir aussi les articles :