Si tu m’aimais vraiment, tu aimerais l’ail


Quoi de mieux pour rendre dingue son partenaire que de lui faire des reproches insensés ?

À l’intention de celles et ceux qui ne comprennent pas pourquoi leur relation part en festival de l’absurde, voici trois exemples de conduites qui ont réussi à massacrer la relation de nombreux couples dévastés par la maladresse.

 1 – Demandez un petit service à votre conjoint.

Dès qu’il s’y met, demandez-lui un deuxième. Incapable de satisfaire vos deux demandes en même temps, vous le verrez perplexe à coup sûr. S’il reprend le premier service, plaignez-vous qu’il ignore le second. Si, au contraire, il choisit d’entreprend le second, plaignez-vous qu’il ignore le premier. Il se met en colère ? Bingo ! Vous pouvez lui reprocher qu’il est décidément d’humeur changeante depuis quelques temps. Et partir et boudant.

 2 – Jouez à « du lard ou du cochon ».

Dites quelque de chose de drôle sur un ton très sérieux ou quelque chose de sérieux sur un ton ironique (l’ironique est un atout parfait à quiconque veut ruiner une relation). Si votre conjoint réagit de façon adaptée, reprochez-lui qu’il ne vous prend pas au sérieux ou qu’il n’a aucun sens de l’humour. Partez en levant les yeux au ciel.

 3 – Feuilletez nerveusement les pages d’un magazine psycho.

Si votre conjoint vous demande ce qui ne va pas, grommelez un « si, si, ça va ». En bon conjoint qu’il est, le voilà rassuré, il peut continuer à vaquer à ses occupations. Rabaissez alors violemment votre magazine sur vos genoux et jetez-lui un : « ça fait plaisir de se sentir soutenu(e) ! ».

Vous pouvez bien sûr décider d’avoir une communication cohérente et sans reproches, mais cette façon est très risquée. La preuve : le peu de couples qui s’y risquent ont une vie amoureuse et sociale harmonieuse. Et en plus, ils vivent plus longtemps. C’est bien la preuve que les injonctions paradoxales sont la clé des relations malheureuses !

Prune Quellien

Vous avez reconnu quelque chose de votre façon de (mal) communiquer ? Quelque soit le lieu où vous vivez, vous pouvez prendre rendez-vous pour une séance par Skype, téléphone ou à mon cabinet à Paris.

Liens utiles :

Voir aussi les articles :

[1] Watzlawick, P. Faites vous-même votre malheur. 2009. Points.