Je ne l’attire plus, je veux que ça change. 1


Quelle est la différence entre un couple qui s’ennuie et un couple d’amoureux  fous ?

Quand le couple d’amoureux fous n’envisage de se décoller que sous la torture, le couple qui s’ennuie se regarde le moins possible, ne se touche plus, partage au minimum les obligations du quotidien, mais demeure un couple malgré tout. La différence fondamentale de ces deux couples radicalement opposés tient dans un seul mot : l’attirance.

Que faire lorsqu’on s’ennuie en couple et qu’on veut récréer de l’attirance ?

« L’attirance » ! Ah ! Le grand mot-valise dans lequel on met touts nos espoirs. De quoi est fait ce phénomène physiologique ? De narcissisme. C’est-à- dire d’image valorisante de soi que nous renvoie l’autre, comme un miroir dans lequel on se plonge pour essayer de percevoir qui l’on est.

Faites un exercice : imaginez que vous ayez la capacité d’observer votre couple au quotidien, disons pendant une semaine non stop. Quelles sont les attitudes tue-doucement-l’amour que vous observez chez vous et chez votre partenaire ? Il ne s’agit pas de distribuer les mauvais points, mais plutôt de déceler quels gestes, quelles attitudes minent progressivement votre couple.

Observons 3 signes de perte d’attirance d’un couple :

1 – La négligence physique

Ne nous leurrons pas, lorsqu’on est attiré par une personne, cette attirance passe d’abord par ce qu’elle dégage corporellement. Attention ! Cela ne signifie pas que nous devions être tiré.e.s à quatre épingles. Sinon Serge Gainsbourg n’aurait jamais autant plu aux femmes et celles-ci n’auraient jamais le droit de respirer. Mais, outre que prendre soin de soi rénove au quotidien l’image que nous avons de nous-mêmes, cela renvoie également à l’autre le sentiment d’exister à nos yeux.

Comment dire à la personne qu’on aime qu’elle se néglige, sans blesser son narcissisme, justement ?

Au chapitre 5 de Rendez-moi mon couple, je consacre un paragraphe à « transformer les injonctions en formulations positives »

Plutôt que « Tu pues, c’est une infection ! », préférez « Tu voudrais bien essayer ce stick, ça me donnerait encore plus envie de te mettre tout nu ? » À la place de « Tes fringues, c’est pas possible ! », proposez-lui : « Ça t’irait bien les chemises de bûcheron, c’est hyper sexy ! »

2 – Le laisser-aller

Vous passez toutes vos soirées avachi.e dans le canapé, enroulé dans une couverture à regarder des séries ? Vous traînez en jogging sous prétexte que « c’est dimanche » ? Pire, vous émettez des gaz sous les draps ! Peut-être que vous supposez que votre partenaire s’en amusera ? Peut-être. À moins qu’il.elle ait tellement honte qu’il.elle n’osera jamais vous le dire.

Les blagues potache en couple font ricaner et tant mieux pour la bonne humeur ambiante. Mais, le rire peut se transformer en gêne car ce genre d’attitude montre combien vous vous moquez de ce que ressent votre partenaire et mine un couple en très peu de temps.

« C’est pas moi, c’est lui ! »

C’est votre partenaire qui se comporte ainsi et vous ne savez pas comment lui faire comprendre que ça ne peut plus durer ? Expliquez-lui simplement que quand vous riez, c’est une façon de masquer votre embarras. Vous pouvez expliquer que vous aimez bien ces moments-là, mais que cette franche camaraderie risque de vous faire passer dans une relation de bons copains… et c’est peut-être pour ça que vous manquez de désir en ce moment, que vous évoquez la fatigue, le boulot, etc. ?

3 – Le regard fuyant

Autant parler à un mur ; il suffit que vous ouvriez la bouche pour qu’il ou elle détourne le regard. C’est sûr, ça fait mal. À force de se croiser, on ne prend pas toujours le temps de s’octroyer des « temps d’amour disponible », de s’allonger tous les deux dans un canapé et de se raconter des anecdotes…Ou seulement de se regarder.

Dans le « Questionnaire de santé du couple », entre autres, j’aborde l’importance des échanges de regards. En effet, savez-vous que pendant une conversation, les couples d’amoureux passent 75% de leur temps à se regarder dans les yeux ?

« C’est pas moi, c’est lui ! »

Initiez ces regards en le surprenant. Il est assis qui pianote sur son ordi ? Prenez le dans vos bras, et regardez-le profondément pendant 5 secondes. S’il vous dit « Qu’est-ce qu’il y a ? » Répondez « Rien ! J’avais simplement envie qu’on se regarde. »

Prenez l’exemple de Fatoumata qui, dans le livre Rendez-moi mon couple, saisit le visage de son homme pour le couvrir de rouge à lèvres… et ça finit bien !

Prune Quellien

Vous rencontrez cette situation et avez besoin d’en parler ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et consultations :


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Je ne l’attire plus, je veux que ça change.